Alors oui, dit comme ça, ça fait un peu antithétique. Mais c’est pourtant vrai! Je me lave le corps sans utiliser de savon, gel douche etc… Avant de commencer à m’expliquer, je tiens à dire que je déteste me sentir sale ou poisseuse (comme beaucoup, on est bien d’accord) ou sentir mauvais. Je n’ai fait aucun « travail personnel » là dessus, je ne considère pas les odeurs de transpiration comme quelque chose de plaisant tout comme j’ai horreur d’avoir les cheveux sales en public!


!!! ATTENTION !!!

Je parle de me laver le corps sans savon, je ne parle pas des mains!! Il est pour moi inconcevable de rentrer chez moi sans me laver les mains au savon (alep), de faire à manger les mains sales ou de sortir des toilettes sans passer par la case lavabo! Les mains, c’est sacré : lavez-les.


Pourquoi ?

J’ai commencé à me questionner sur la nécessité du savon en changeant ma façon de me démaquiller. Après l’adolescence, j’ai commencé à avoir la peau très sèche au niveau du visage, mais sur le reste de mon corps aussi. En passant à des méthodes naturelles pour m’occuper de mes cheveux, j’ai aussi repensé à ma façon de m’occuper de ma peau. J’ai donc arrêté les nettoyant pour visage qui resserrent les pores, les crèmes hydratantes, les ceci et les cela qui ne m’apportaient pas grand chose, et qui avaient ce fâcheux inconvénient d’être largement issu de l’industrie pétrochimique et d’être sur-emballés dans du plastique. La plupart des gels douches ont des colorants et fragrances artificiels, des silicones et autre joyeusetés qui se retrouvent dans les égouts, et au final viennent empoisonner la vie aquatique.

Je suis donc partie d’un constat environnemental, pas de la peur de ce que peuvent faire ces produits étalés tous les jours sur ma peau. En essayant de trouver une solution, je m’étais d’abord tournée vers des savons plus « simple », comme le savon d’Alep ou de Marseille. En réfléchissant, je me suis rendue compte qu’en fait, je n’avais VRAIMENT pas besoin de savon.


Comment ça, pas besoin de savon ?

C’est très simple. Le savon, ça dégraisse, ça enlève éventuellement quelques bactéries et champignons, et ça sent bon. Mais la peau n’a pas du tout besoin d’être dégraissée! En se lavant le corps au savon, on enlève la très fine couche protectrice (du sébum, comme sur les cheveux) de la peau, et on l’expose beaucoup trop. Elle se dessèche très vite, et on est obligé de se mettre du lait hydratant ou de l’huile (chose dont j’ai horreur). Si on n’utilise pas de savon, la peau n’est pas décapée, et ne dessèche pas. Mais ne pas se laver du tout, ou juste se passer de l’eau dessus, c’est pas propre, on est d’accord. Ce dont on a vraiment besoin de se débarrasser, c’est des peaux mortes, des résidus de poussière et de transpiration. Pour ce qui est des bactéries, notre corps entier en est recouvert, ce n’est pas du savon qui va s’en débarrasser, d’autant qu’elles nous sont utiles!

Pour cela, rien de plus simple : une action mécanique! Pour ce faire, on a besoin d’un gant de toilette ou d’une brosse. On se mouille sous la douche, et on se frotte partout, assez énergiquement. Comme pour les gommages, on part de l’extrémité des membres (jambes et bras) et on remonte vers le coeur : c’est bon pour la circulation. On finit en rinçant, et le tour est joué! Idem pour les parties intimes, nul besoin de décapant chimique (à part en cas d’infection ou de mycose, mais là c’est un autre problème). Les muqueuses sont d’ailleurs bien plus sensibles à l’action des savons, aussi doux soient-ils. Un bon jet d’eau et un gentil gant de toilette, ça suffit largement, tant que c’est fait régulièrement et correctement. Pour ma part : ni picotement (que j’avais avec des produits pour hygiène intime) ni odeurs désagréables depuis que j’ai commencé, il y a des mois.


En pratique, ça change quoi ?

  • Tout d’abord, pas besoin d’acheter ce genre de produits! Ce n’est pas ce qu’il y a de plus cher, mais ce n’est pas négligeable.
  • Plus de flacons et de bouteilles qu’on n’arrive jamais à finir qui trainent dans douche, plus d’emballages produits et jetés, plus de produits toxiques dans les égouts.
  • Je me sens propre, n’ai pas plus d’odeur que d’habitude (quand je fais du sport, je transpire c’est normal!), personnes ne m’a jamais fait de remarque dans ce sens.
  • Le mieux enfin : ma peau qui a toujours été sèche…ne l’est plus! Je l’ai vu très rapidement, quelques jours après avoir commencé cette méthode. Ma peau est plus douce, plus lisse et lumineuse, j’ai moins de poils sous peau grâce à l’action gommante du gant ou de la brosse.

C’est franchement tout bénèf! Il faut savoir que si ça n’avait pas marché, si je me sentais sale en sortant de la douche, j’aurais arrêté de suite. Mais ce n’est pas le cas, hourra!

Remarque : Il m’arrive tout de même de me laver les aisselles au savon, et je n’ai toujours pas trouvé de déodorant naturel et efficace sur moi, aidez moi si vous le pouvez !

Remarque bis : je vis dans un environnement sain, pas dans un bidon ville où l’usage du savon serait utile pour éloigner certains maladies. Je ne suis pas en contact avec d’ignobles saletés, des montagnes de déchets ou que sais-je. Je pense que beaucoup de personnes sont dans mon cas, je leur (vous ? ) conseille donc d’essayer. Au pire, ça ne vous convient pas et vous revenez à votre méthode préférée pour vous laver. Ç a ne coute rien d’essayer 🙂

 

Merci et n’hésitez pas à réagir en commentaires ! ♥

 

Publicités